Menu Société

Fermer Société

Fermer Congrès

Fermer Presse

Fermer FMC

Fermer Revues

Fermer Liens

Fermer Grand Public

Fermer U.I.M.E.

Fermer Partenaires

Infos du Jour

  Cher(e) collègue et ami(e),

 

C’est avec beaucoup de plaisir que nous vous annonçons le

16ème Congrès de la SAME

le 23-24 novembre 2017

Calendrier Congrès
Connexion...
 Liste des membres Membres : 295

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 7

Total visites Total visites: 0  
Recherche



news.gifNews

L'Obésité de l'enfant - par le 07/11/2007 @ 15:35

Mieux vaut accompagner le régime des enfants en surcharge pondérale pour améliorer son efficacité

obesite.jpg‘’Il n’est jamais trop tard pour bien faire’’. Sentence universelle peut-être puisque le monde médical américain semble prendre de plus en plus conscience de la gravité du problème que lui pose la surcharge pondérale et par dérive obligée, l’obésité de l’enfant. Nutritionnistes, pédiatres, psychiatres et psychologues s’emparent de ce phénomène, aidés – plus ou moins - par l’environnement familial. Cependant, en dehors du contenu même des régimes proposés à l’enfant, il convient de s’interroger sur les conditions du maintien et du suivi de cette contrainte chez ce type particulier de patients. Une équipe pluridisciplinaire américaine multicentrique a tenté d’y répondre dans un essai contrôlé et randomisé publié récemment dans le JAMA.

L’objectif poursuivi visait donc à évaluer l’efficacité à court et long terme des modalités différentes d’application d’un régime hypocalorique prescrit chez des enfants présentant une surcharge pondérale. En effet, cet aspect ‘’modalités de l’intervention’’ faisait défaut jusqu’alors dans l’appréciation des résultats d’un régime.
Soit les enfants faisaient l’objet d’un maintien régulier de la surveillance du régime ordonné, soit on laissait les interventions comportementales familiales habituelles régir le régime. L’étude a été conduite entre octobre 1999 et juillet 2004 dans une clinique universitaire de contrôle du poids. Les 204 participants âgés de 7 à 12 ans et par ailleurs en bonne santé, dépassaient de 20 à 100% l’IMC (Indice de masse corporelle) pour l’âge et le sexe, avec au moins un parent en surcharge pondérale. Le régime visant à réduire le poids fut proposé durant 5 mois et 150 d’entre eux furent randomisés pour 1 à 3 modalités du maintien. L’évaluation eut lieu immédiatement après les procédures de maintien du régime et ensuite, de 1 à 2 ans après la randomisation. Les procédures proposées comprenaient un groupe contrôle sans intervention, ou 4 mois de techniques comportementales (TC) ou le maintien d’un processus de ‘’facilitation sociale’’ (FS). Les mesures principales prenaient en compte le score d’IMC, le pourcentage de surpoids ainsi que le retentissement éventuel sur le comportement social de l’enfant.
Les enfants ayant reçu soit les TC soit les FS ou encore les deux, ont significativement maintenu un poids plus satisfaisant que ceux assignés par la randomisation au groupe contrôle avec globalement un p > ou = 0,01. Il fut cependant noté une baisse relative de l’efficacité du processus de maintien au cours du suivi, mais avec encore des résultats significativement meilleurs que ceux du groupe contrôle. A titre d’exemple, 2 ans après les données de départ, le changement moyen du score IMC était : pour TC seul = -0,24 ; TC+ FS = - 0,22 et 0,06 pour le groupe contrôle. De même, moins de problèmes sociaux furent relevés chez les enfants dans le groupe FS que dans le groupe contrôle. Certes, on pouvait s’attendre à ce qu’une procédure d’accompagnement ciblée pour un régime réducteur de poids chez l’enfant en surcharge pondérale soit à court terme plus efficace qu’une simple prescription sans processus de soutien. Cependant, pour les auteurs de l’étude, le déclin relatif des bons résultats au long cours – plus marqué chez les enfants avec difficultés sociales initiales – suggère qu’il est nécessaire de maintenir ces procédures de soutien afin de préserver les effets favorables du début de régime. En termes plus bruts, non seulement un soutien psychologique, sous toutes ses formes, mais aussi prolongé dans le temps.

JAMA. 2007;298:1661-1673.
Efficacy of Maintenance Treatment Approaches for Childhood Overweight. A Randomized Controlled Trial
Wilfley DE et al. 

^ Haut ^